Méthanisation : quel impact pour notre commune ? Thil – UThilavanttout

Méthanisation : quel impact pour notre commune ? Thil – UThilavanttout

Nous souhaitons vous informer du projet de la société SAINT-LOUIS ENERGIES de réaliser une usine de méthanisation sur la commune commune d’Anthon (38).

Notre commune est impactée par cette installation du fait des épandages du digestat sur une partie de notre territoire (voir carte d’épandage dont nous nous excusons pour la qualité). Le digestat que l’on ne doit pas confondre avec le compost, est l’un des deux résidus issu du processus de méthanisation, au même titre que le biogaz. En gros, il s’agit des boues non dégradées (déchets).

Les activités de l’usine de méthanisation mettent en œuvre des substances et procédés qui sont sources de dangers potentiels et qui vont être épandues également dans le cône de captage du puits de Thil (Tuileries Nievroz ). Ce périmètre d’épandage est pour le moins surprenant, puisque dans le même temps, l’état nous impose de réaliser un assainissement collectif pour protéger la ressource en eau de ce puit.

Par principe de précaution, U-Thil ne soutient donc pas ce projet d’épandage.

image1

 Quelques risques indentifiés pour la santé et l’environnement sur Thil 

  • Métaux lourd dans les boues du fait notamment de l’acceptation des boues de stations d’épuration.
  • Pollution par nitrates.
  • Nuisances olfactives (Odeurs dans l’air).

  

Digestat, part d’intrants agricoles 52% et 48% de déchets industriel

image2

Comme suite à la demande présentée par la société SAINT LOUIS ENERGIES

Avis d’ouverture d’enquête publique du 8 décembre 2014 au 31 janvier 2015 inclus en  en Mairie de Thil ou voir ci-dessous  :

 NATURE DU PROJET : exploitation d’une unité de méthanisation agricole et territoriale.

Pendant la consultation, les intéressés pourront adresser leurs observations :

· par lettre à l’attention de M. le commissaire-enquêteur, à la mairie d’Anthon,

· par voie électronique, à l’adresse : ddpp-envi@isere.gouv.fr

COMMISSAIRE- ENQUETEUR TITULAIRE : M. Pierre-Yves FAFOURNOUX, ingénieur,

COMMISSAIRE-ENQUETEUR SUPPLEANT : M. Rémy BERNARDEAU

Le commissaire-enquêteur recevra les observations orales ou écrites du public en mairie d’Anthon aux jours et heures suivants : le 31 janvier 2015 de 9h à 12h

Pour votre information, une réunion publique est également organisée mercredi 21 janvier à 18h30 à la salle des fêtes d’ANTHON.

2 Replies to “Méthanisation : quel impact pour notre commune ? Thil – UThilavanttout”

  1. bonjour

    je suis aussi un peu surpris par la zone d’épandage situé proche ou dans le cône de captage du chateau d ‘eau

    car il me semble que l’état a imposé a la commune de passer en assainissement collectif pour protéger le puits de captage et la on va permettre l’épandage de déchets dans cette même zone ou le sol est très perméable ce qui pourrait entraîner la pollution de la nappe

  2. Bonjour,

    Je vous remercie de nous avoir informé sur l’impact d’une usine de Méthanisation pour les Thilois.

    J’ai fait part par mail au commissaire-enquêteur de mes craintes concernant l’épandage des digestats sur notre commune. Pour info, mes commentaires envoyés au commissaire enquêteur :

    Habitante de la commune de Thil (01120), je suis concernée par l’épandage de ces digestats dans notre commune. J’ai relevé plusieurs incohérences sur l’inclusion/exclusion de parcelles agricoles pour l’épandage :
    – La parcelle dénommée 341-022 sur la « carte des aptitudes des parcelles du plan d’épandage » est catégorisée Aptitude 2 indiquant que cette parcelle est apte à l’épandage sans contrainte particulière. Or, cette parcelle borde deux lotissements à forte densité, situés chemin du Mas Durand, récemment construits dont un comprend 26 logements soit une centaine d’habitants dont de nombreux enfants en bas âge. L’épandage de digestats pouvant contenir des pathogènes infectant l’homme constitue un risque sanitaire majeur pour la population immédiate. En effet, le projet prévoit la méthanisation de lisiers d’origine animale ainsi que de boues d’épuration potentiellement infectés de pathogènes nuisibles pour l’homme. La méthanisation à une température d’une cinquantaine de degrés ne permet pas d’une part d’éliminer les pathogènes mais de limiter leur prolifération et d’autre part n’élimine pas les formes résistantes ou sporulées (cf rapport de l’ADEME « Qualité agronomique et sanitaire des digestats » page 121, octobre 2011). Par principe de précaution cette parcelle ou une partie de celle-ci ne devrait-elle pas être déclassée en aptitude 0 c’est-à-dire « aptitude nulle à l’épandage toute l’année »?

    – Les parcelles dénommées 306-046, 306-048, 333-017 sur la « carte des périmètres de captages» sont proches de la zone de protection de captage. Or des observations de l’ADEME (cf rapport de l’ADEME « Qualité agronomique et sanitaire des digestats » page 97 à 108, octobre 2011) ont montré la présence de métaux dans les digestats à des taux plus élevés que les seuils de référence. Ce sont notamment le cas du Zinc, Plomb, Mercure et Cuivre. Ces métaux peuvent donc se retrouver dans nos nappes phréatiques et polluer l’eau de la zone de captage de Thil-Nievroz. Ces parcelles ne devraient-elles pas être exclues ?

    De plus, les différentes parcelles indiquées dans ce courrier, me semble-t-il, sont situées en zone inondable d’un aléa modéré à fort (document Commune de Thil carte des aléas). Le risque d’inondation d’une parcelle n’est-il pas un critère d’exclusion de celle-ci pour l’épandage de digestats issu de la méthanisation ?

    Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Classica  –  Enter Security Code
     
 

Protected by WP Anti Spam