Le Champ du Perron, une histoire de solidarité Thiloise – UThilavanttout

Vestige du portail de l'ancienne carrière

Vestige du portail de l’ancienne carrière

En 1873, le conseil municipal de Thil décide de construire une route plus droite en direction de Beynost, aujourd’hui appelée le champ du Perron. Cette voie nouvelle sera bordée de platanes en 1927 sur l’initiative de la société de boules qui avait quelques bénéfices. Pendant un an, tous les dimanches, les Thilois se relaient pour arroser les jeunes platanes. Ce n’est encore qu’un chemin de terre qui sera empierré dans les années 1935, grâce aux grèves du Front populaire… En effet, il y a alors à Thil, comme partout en France, de nombreux grévistes. Les hommes utilisent donc une partie de leur temps à extraire les cailloux de la carrière communale dont on peut encore apercevoir les vestiges du portail dans un petit bois à droite du pont de l’autoroute (direction Beynost). Pendant que les hommes réalisent l’empierrement, les femmes préparent le repas commun.

Source: pour partie, Histoire de Thil et des Thilois (M. R. Girma).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AlphaOmega Captcha Classica  –  Enter Security Code
     
 

Protected by WP Anti Spam